J’ai testé pour vous la micro-kinésithérapie

J’ai eu envie de vous parler aujourd’hui d’une médecine manuelle ( même si elle n’est pas forcément utilisée en naturopathie) encore peu connue et que j’ai découverte il y a un an : la micro-kinésithérapie.

Qu’est-ce que la micro-kinésithérapie ?

La micro-kinésithérapie est une technique de soin et de bilan manuelle, fondée dans les années 80, par deux ostéopathes et kinésithérapeutes français, Daniel Grosjean et Patrice Benini.

Les micro-kinésithérapeutes sont donc avant tout des professionnels de santé (masseur-kinésithérapeutes ou ostéopathes) ayant obtenu un diplôme d’état. Ces derniers se considèrent souvent avec humour comme des « agents de ménages » du corps et par ricochet de l’esprit. Le micro-kinésithérapeute efface les traumatismes profonds que le corps à « enregistré ». Ces traumatismes passés ou présents sont gardés en mémoire par le corps de manière souvent totalement inconsciente. Ces derniers empêchent le bon fonctionnement du corps et créent des pathologies plus ou moins importantes au sein de l’organisme.

microkinesi_w728_h410_r4_q70933297296.jpg

Chaque traumatisme ou événement douloureux peut laisser une cicatrice dans les tissus. Le corps est, nous le savons, majoritairement constitué d’eau. Selon les micro-kinésithérapeutes, toutes traces d’un traumatisme émotionnel ou physique, d’une maladie infectieuse ou d’un épisode traumatisant pourraient ainsi rester « en mémoire » dans l’eau du corps et provoquerait donc une désorganisation biologique à l’origine de différentes pathologies. En principe le corps humain à la capacité de se défendre des diverses agressions extérieures et émotionnelles. Lorsque le corps se retrouve dans l’incapacité de faire ce travail, le fonctionnement de l’organisme est altéré. Des cicatrices s’accumulent avec le temps et peuvent donner lieu à des maladies.

Le micro-kiné va permettre, en évacuant ces traumatismes, de soigner de nombreux maux et dysfonctionnements. A l’aide de la micro-palpation, il va stimuler les zones concernées pour déclencher les mécanismes naturels d’autocorrection. Sous ses mains le micro-kinésithérapeute va ressentir les rythmes vitaux du patient : la respiration, la circulation sanguine, les échanges cellulaires…. Le thérapeute va vérifier si les rythmes fonctionnent correctement et s’ils ne sont pas perturbés et donc détecter les éventuelles cicatrices. C’est par une sensation de densité et de picotement que le praticien va ressentir l’origine de la désorganisation. Lorsque le micro-kinésithérapeute décèle un dysfonctionnement, la stimulation qu’il effectue va ré-informer l’organisme de la présence d’une cicatrice. Cela va permettre au corps de retrouver la mémoire du choc et de se concentrer sur celle-ci pour l’éliminer définitivement. Le micro-kiné va permettre au corps de réparer ce qu’il n’avait pas su « auto-réparer » seul. Par la suite, le patient peut ressentir une fatigue durant un ou deux jours. Il lui est également conseillé de rester au calme et de boire beaucoup d’eau afin de faciliter le travail d’élimination.

Mon expérience :

J’ai entendu parler de la micro-kinésithérapie par le bouche à oreille. On me l’a conseillée à l’époque pour ma fille de 6 ans et c’est donc pour elle que j’ai franchi pour la première fois la porte du cabinet de ma micro-kiné. Je vous avoue que je ne savais absolument pas à quoi m’attendre. J’avais juste l’impression que cette pratique était mystique (à tort). Nous avons été accueillies avec ma fille dans une ambiance très agréable, avec musique douce et décoration zen. J’imagine que ces aspects sont propres à chaque thérapeute et que mon ressenti a été très personnel, mais cela m’a mise en confiance.

Dans un premier temps, il y a eu environ 15 minutes d’anamnèse. La praticienne m’a posé diverses questions sur la raison de ma venue. Elle m’a expliqué qu’en général 1 à 3 séances suffisent même si cela dépend des personnes. Elle a ensuite demandé à ma fille de s’allonger habillée sur la table (type table de massage), et a posé délicatement ses mains sur divers points stratégiques.

wellness-285590_1920665789176.jpg

Et c’est à ce moment-là que j’ai été bluffée. En touchant différentes zones du corps de ma fille, elle était capable de nommer clairement soit des causes de traumatismes (familiaux, scolaire, relationnel…) soit des caractéristiques précises du caractère et de la personnalité de ma fille, soit des dates précises (mois et année) d’événements traumatiques. Elle a également été capable de ressentir des traumatismes survenus durant ma grossesse et qui s’étaient inscrits dans l’organisme de ma fille alors qu’elle n’était qu’un fœtus ! Toutes les informations qu’elle m’a données se sont avérées vraies. Elle m’a par la suite fait comprendre qu’il faudrait également que je fasse quelques séances moi-même puisque certains évènements nous liaient.

Me voilà donc moi aussi à passer sous les mains « magiques » de cette thérapeute. Comme pour ma fille, elle m’a fait m’allonger habillée (comme c’est toujours le cas) et a commencé à pratiquer les micro-palpations sur les points stratégiques. Au fur et à mesure de la séance la micro-kiné a évoqué plusieurs traumatismes de ma vie d’adulte, de ma vie d’enfant et même de ma vie intra-utérine ! Absolument tout ce qu’elle m’a dit s’est avéré vrai, c’était assez impressionnant. A la suite de ces séances, je me suis sentie comme prévu fatiguée pendant 2 jours.

Ma thérapeute m’a également confié que lors des séances, elle ne partageait pas tout ce qu’elle « ressentait » avec ses patients. Je pense qu’elle ne donne que les informations qui lui semblent utiles et bénéfiques, certaines risquant sûrement d’être contre-productives.

La micro-kinésithérapie est-elle efficace ?

Oui, je le pense, même si dans notre cas ce n’est pas évident à prouver . Concernant ma fille cela n’a pas réglé LE symptôme en question qui m’avait amenée dans son cabinet (et elle m’avait prévenue de cette possibilité) mais elle a tout de même décelé de nombreux traumatismes existants. Je pense donc que cela lui a fait du bien. Pour ma part, je me souviens qu’avant d’aller à ma première consultation je traversais une période compliquée. Je me sentais mal, fatiguée, psychologiquement à bout, sans savoir vraiment pourquoi. Alors, est-ce psychologique ou pas, mais je suis ressortie une heure après avec le sourire et en me sentant tellement plus légère, cela semblait magique ! Cependant, pour moi comme pour ma fille certaines choses ne sont pas réglées et il reste des traumatismes ancrés dans l’inconscient.

Qui peut consulter, et pourquoi ?

Tout le monde, adultes comme enfants. Il n’y a pas de contre-indications particulières à la micro-kinésithérapie. Vous pouvez consulter pour un symptôme bien précis, pour des symptômes plus « vagues » (comme sentiment de mal-être, fatigue) ou pour effectuer un «ménage du printemps » !

La micro-kinésithérapie peut être utile pour :

  • Les chocs émotionnels et psychologiques (Deuil, rupture, problèmes relationnels, conflits, dépression etc…)
  • Les chocs traumatiques physiques (provoqués par des accidents, des coups, des chutes etc…)
  • Les pollutions, les toxines (métaux lourds, poisons, antibiotiques, vaccins etc…)

En pratique :

Les tarifs d’une séance varient en moyenne entre 50 et 80 euros. Vous aurez besoin d’une à trois séances. Les séances ne sont pas prises en charge par la sécurité sociale. Vous pouvez vous renseigner auprès de votre mutuelle. En effet, certaines mutuelles prennent en charge une partie du montant ou bien un nombre prédéfini de séances dans l’année.

Pour aller plus loin :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s