La méthode détox magique gratuite dont personne n’ose parler

Une méthode détox, soignante, efficace pour toute la famille et gratuite mais dont personne n’ose parler, ça vous tente?

nature-3050870_1920

Eh bien j’ai testé cette méthode pour vous !

Non ce n’est pas un leurre ni une accroche raccoleuse pour vous faire cliquer sur un lien payant ou acheter une méthode payante.

Oui il existe bien une méthode ancestrale qui permet de détoxifier le corps et de guérir une grande variété de symptômes. Cette méthode permettrait entre autre de remodeler sa silhouette et de se débarrasser de sa cellulite… ah tiens, je sens que j’ai toute votre attention maintenant !

Pourquoi je fais durer le suspens ? Parce que si j’avais écrit le procédé d’entrée de jeu, les trois quart d’entre vous seraient partis en courant et le reste serait en train d’étouffer de rire.

Allez fin du suspens ! Je vous parle donc aujourd’hui…. des bains dérivatifs.

Kézako ?? Non ce n’est pas un bain à proprement parler. Il s’agit d’une thérapie naturelle universelle ancestrale qui consiste à se rafraîchir le périnée (ceux qui ne savent pas où se situe le périnée je vous invite à aller sur Google images… loin de vos enfants)

Cette méthode était utilisée au sein d’anciennes tribus notamment en Nouvelle Guinée-Papouasie. Elle permet au périnée de retrouver sa fraîcheur naturelle.

« Notre température interne, en 100 ans, a augmenté de quelques dixièmes de degrés en raison de notre mode de vie (position assise prolongée, sédentarité, port de vêtements trop serrés et de sous-vêtements favorisant la surchauffe de la zone périnéale), causant de nombreux troubles de santé.

La fraîcheur dans cette zone a une action directe sur la régulation de la température corporelle, la musculature périnéale, la motilité intestinale et sur le fascia qui transporte nos graisses par le biais de la lymphe.

Pour faire rapide, les fascias sont de minces membranes fibreuses et malléables qui enveloppent toutes les structures du corps (muscles, squelette, artères, organes, glandes…). Ils sont extrêmement innervés et, de part leur constitution de fibres tubulaires, servent de voie de circulation lymphatique. Avec la pratique de cette technique, on optimisera le déplacement et le cheminement dans tout le corps des graisses issues de la digestion. »*

La pratique des bains dérivatifs a évolué avec les années :

  • À l’époque de Lucie (oui oui je suis sûre que Lucie le faisait) elle se rafraîchissait dans les rivières.
  • A l’époque de Marilyne (à quoi devait-elle son teint de pêche à votre avis ?) Elle se rafraîchissait sur un bidet avec un gant et de l’eau fraîche.
  • A notre époque on se sert du congélateur. Non on ne s’assoie pas entre les petits pois et les cornets de glaces. Par contre on y met une poche de gel, vous savez celle qu’on utilise pour les bobos. Sauf qu’à la place on la positionne sur notre intimité.

Ne partez pas ! Certes cette méthode parait étrange mais elle a l’avantage d’être naturelle et elle a vraiment fait ces preuves. Décrite il y a plus de 100 ans par Louis Kuhne (1835–1901), un médecin Naturopathe Allemand, elle a été remise au goût du jour, dans les années 2000, par Madame France Guillain. Elle parle notamment de cette méthode dans son livre « Le bain dérivatif : cent ans après Louis Kuhne ».

Je la laisse vous l’expliquer en 4 minutes chrono :

Et voici la rapide explication d’une naturopathe (j’ai juste adoré la technique de la Pompote) :

Pour qui ?

Cette méthode est préconisée pour les femmes mais également les hommes et les enfants. Attention pour un enfant le temps d’application sera beaucoup plus court.

  • Nouveau nés : Moins de 30 secondes
  • Moins de 6 mois : 1 minute
  • Entre 1 an et 18 mois : 3 minutes
  • Entre 2 ans et 5 ans : 5 minutes

Le bain dérivatif aurait de nombreux bienfaits :

  • Il permettrait d’éviter la rétention d’eau froid_baind_eriv
  • Il régulerait le transit intestinal
  • Il aurait une action anti-inflammatoire
  • Il alimenterait en continu les muscles, les organes et les os.
  • Il éliminerait les déchets du métabolisme
  • Il améliorerait la résistance au froid par régulation de la température interne
  • Il améliorerait les problèmes d’incontinence urinaire
  • Il éliminerait les déchets venus de l’extérieur
  • Il serait un relais hormonal notamment durant la ménopause
  • Il transporterait des millions de cellules souches adultes.
  • Améliorerait la silhouette, favoriserait la perte de poids, redistribuerait la graisse (d’où une silhouette plus harmonieuse), éliminerait la cellulite…
  • Il améliorerait la circulation sanguine et lymphatique et soulagerait les jambes lourdes…
  • Il favoriserait la guérison des maladies infantiles (varicelle, rougeole, rubéole…)
  • Il apaiserait les fièvres
  • Il assainirait la peau (éruptions cutanées, acné…),
  • Il tonifierait les muscles
  • Il aurait une action directe sur la fonction sexuelle des hommes et des femmes (libido réveillée) et favoriserait la fertilité.
  • Il favoriserait l’endormissement et la qualité du sommeil…

Liste non exhaustive…

Comment procéder ?

Lorsque vous pratiquez le Bain dérivatif, il faut se couvrir le reste du corps. A aucun moment vous ne devez frissonner. Il est également conseillé d’attendre 1h30 après le repas afin de laisser le temps au corps de produire de la chaleur pour entamer le processus de digestion. Si vous avez une poche de gel classique vous pouvez l’appliquer par dessus un vêtement fin. Le processus ne doit pas être douloureux, si tel est le cas attendez un peu que la poche se réchauffe. Pour ceux qui souhaitent investir vous trouverez sur le site de France Guillain des poches adaptées à votre anatomie, pouvant être glissées dans les sous vêtements.

Le bain dérivatif peut être appliqué plusieurs heures. Cependant il est conseillé pour un adulte de commencer avec 15-30 minutes maximum et d’augmenter progressivement afin que ce ne soit pas trop violent pour votre corps.

Ice cold hands

Les contres indications :

Les bains dérivatifs seront à éviter chez les personnes :

  • En manque important de vitalité (épuisement total)
  • Ayant subi une opération chirurgicale récente (attendre 6 mois)
  • Ayant des prothèses chirurgicales ou un stimulateur cardiaque.
  • Pour les femmes enceintes suite à une FIV, les bains dérivatifs seront sans danger après le premier trimestre (aucune contre-indication pour les grossesses naturelles)

Mon expérience :

Cela fait une semaine que je teste les bains dérivatifs. Je n’ai donc pas beaucoup de recul pour voir les effets positifs. Je n’ai également à ce jour aucune maladie que j’aurais pu soigner avec les bains.

CEPENDANT, je peux déjà constater que je dors beaucoup mieux la nuit (j’étais limite insomniaque), mon sommeil est plus profond, mes nuits ne sont plus entrecoupées, et ça pour moi c’est déjà juste génial. Je constate aussi que j’ai des petits boutons qui apparaissent sur mon visage (que je n’ai plus depuis mon sevrage du sucre ; voir article https://wordpress.com/view/espritnatureel.com). Bon ça c’est moins fun mais c’est un phénomène tout à fait naturel puisque le corps est en train d’éliminer les toxines et tout devrait rapidement rentrer dans l’ordre.

Je continue donc de faire 1 heure de bain dérivatif tous les soirs et je vous fait un bilan dans un mois !

Le super livre de France Guillain:

La poche de gel:

Alors y en a t-il qui sont tentés ?

 

*Source http://www.nana-turopathe.com

Pour plus d’articles « bien-être, médecines douces et nutrition », n’hésitez pas à vous abonner au blog 🙂

Pour me suivre sur Instagram : https://www.instagram.com/jen_natureel/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s