Se sevrer du sucre? J’ai testé pour vous! (2/2)

Je vous parle aujourd’hui de mon sevrage du sucre.

diabetes-2129005_1920

Je vous expliquais dans un premier article les dangers du sucre:

https://espritnatureel.com/category/les-ennemis-de-lalimentation-saine/

Nous voyons fleurir un peu partout sur le net et dans les magazines féminins des « challenges »  pour arrêter le sucre allant généralement de une à huit semaines. L’objectif étant de se détacher de nos addictions et de réapprendre à manger par la suite ce doux poison avec parcimonie.

Pour ma part, j’ai décidé que ma séparation avec le sucre serait un CDI ! Plutôt radical comme décision mais vu mon passif avec le sucre il valait mieux tout stopper. Me voila donc en sevrage du sucre depuis… 9 mois maintenant!

Même en l’écrivant cela me semble fou. Il faut dire que j’avais une relation très toxique avec le sucre.

candy-1961538_1920

Depuis que je suis très  jeune j’ai  eu tendances  à avoir des TCA (troubles  du comportement alimentaire). J’ai  toujours eu une relation  particulière avec  la nourriture. La nourriture était  mon réconfort, me permettait d’évacuer, d’apaiser, d’oublier, de combler… Et tout particulièrement la nourriture sucrée ! Pendant  des années j’ai été sujette  à  l’hyperphagie (forme de boulimie non vomitive) et inlassablement je me tournais vers  des sucreries et plus particulièrement  le chocolat et la sacro-sainte pâte à tartiner. Il y a quelques années encore j’étais  dans  un  cercle  vicieux. Tous  les soirs sans exceptions et pendant des mois, je m’enfilais 5 à 6 crêpes bourrées de chocolat. Chaque soir je prenais la résolution d’arrêter et  chaque soir inlassablement je craquais et me retrouvais  parfois à  minuit à  m’empiffrer pour culpabiliser juste  après.

Il était  clair  et net que j’étais  droguée, la pâte à tartiner, et le sucre  en général, étaient ma drogue quotidienne et impossible de m’en  passer. En dehors de ces crises, j’étais sans m’en rendre compte toujours en train de consommer du sucre : le petit pain (ou maxi pain) au chocolat du matin, la barre chocolatée du distributeur en attendant le train, les bonbons que ramènent les collègues, le paquet entier de cacahuètes enrobées au cinéma etc …

candy-1417645_1920

Par la suite j’ai eu un premier déclic suite à une prise de poids (6 kilos en 6 mois). J’ai  fait un rééquilibrage alimentaire et perdu du poids mais régulièrement  j’avais encore ces pulsions vers le sucre, ces crises d’hyperphagie. Malgré mon alimentation équilibrée à coté, ces envies ne disparaissaient pas. J’ai  compris  que je n’arrivais  pas à consommer  le sucre  avec  parcimonie. Eh oui c’est scientifiquement prouvé, le sucre appelle le sucre ! En effet il crée un pic de glycémie qui se termine en chute brutale créant une hypoglycémie.

Alors comme beaucoup  de choses  chez moi il fallait que se soit tout  ou rien! Et comme il se trouve  que les mauvais sucres, les sucres  raffinés  et chimiques  sont les seuls  aliments  dont le corps  n’a  absolument  pas besoin  pour  fonctionner  et qu’en plus ils empoisonnent  l’organisme, le choix  a été  pour moi logique : ce serait rien !
Me voila donc du jour  au lendemain (oui je suis assez radicale) à supprimer  les sucres  de mon alimentation ( exceptés les sucres  des fruits et céréales  complètes ).
Avec pour objectif de me libérer  de mon addiction  ainsi que de retrouver  un  corps en meilleure santé.

J’ai donc pris le temps de scruter les étiquettes, et là:

Il y a du sucre partout!

Pas seulement dans les sucreries type gâteaux, desserts, bonbons, viennoiseries… Non les distributeurs s’amusent à en mettre absolument dans la quasi totalité des préparations industrielles: tous les plats préparés (barquettes à faire réchauffer, pizzas, salades, sauces, soupes…) dans les conserves, dans la charcuterie, dans les cubes bouillons, dans les pains de mie, les hamburgers etc …

Et là nous sommes en droit de nous demander pourquoi les industriels mettent du sucre partout?

Eh bien déjà dans un premier temps par ce que les lobbys de l’agro-alimentaires se moquent bien de notre santé, au cas ou vous en douteriez encore. Ensuite le sucre permet de donner du goût à des plats sans saveurs qui ont été ultra-transformés et bourrés d’additifs. Enfin, pour nous rendre… ACCROS ! Eh oui on y revient…

Ayant constaté tout ça, il a fallu se rendre à l’évidence : pour manger sans sucres ajoutés, il faut manger le moins transformé possible et donc cuisiner un maximum de produits bruts. J’ai donc fait un grand ménage dans mes placards et enfilé plus souvent mon tablier, ce qui n’était pas pour me déplaire.

9 mois plus tard je n’ai toujours pas mangé une sucrerie! Incroyable non?

Bilan de mon sevrage:

1ere semaine:

Très franchement, ce n’était pas la joie! J’étais d’une humeur massacrante et tout le temps fatiguée. Pour couronner le tout j’ai eu une migraine qui a duré une semaine ainsi que des douleurs au ventre. Pour finir, je rêvais de sucre, de chocolats !! Je me sentais vraiment comme une droguée en plein sevrage. Bref, une semaine pourrie !

2ème semaine :

Je me sentais épuisée, j’avais l’impression de trainer un corps de personne âgée. Monter des marches ressemblait à l’ascension du Mont-Blanc. La bonne nouvelle ; mes migraines s’estompaient. J’avais moins envie de sucre mais l’odeur des boulangeries restait un supplice.

3ème semaine :

Je me sentais moins fatiguée mais j’étais loin d’être prête pour les JO. Je pensais de moins en moins au sucre et j’avais perdu 2 kilos. Ca commençait à bien me plaire ce sevrage, tant qu’on ne me demandait pas de couper un gâteau au chocolat que je ne mangerai même pas ( oui quelqu’un a osé).

4ème semaine :

Du quoi ? Sucre ? Connaît pas ! Mais mince, ça y est !!! Je n’avais plus du tout envie de sucre!!

Je me sentais libérééééee (je vous épargne la suite). Le sucre ne me faisait plus du tout envie ! Je n’y pensais plus ! Moi l’ex-junkie du chocolat. Je pouvais passer devant une boulangerie narines et yeux grands ouverts, plus rien ne me tentait. Par contre mon corps me réclamait du gras, du gras et du gras!! Eh bien soit, je l’écoutais (c’est apparemment un phénomène classique durant le sevrage) et je n’ai pas grossis puisque c’est le sucre qui nous fait principalement prendre du poids. Evidemment on privilégie les bons gras, pas les chips.

Et maintenant :

9 mois plus tard je n’ai donc toujours pas retouché à une sucrerie. Soyons honnête, je pense que malgré moi j’ai remangé du sucre caché car quand on ne mange pas à la maison (cantine, restaurant…) c’est presque mission impossible de l’éviter. Cependant cela reste extrêmement minime comparé à mon ancienne consommation.

Concernant les bienfaits au quotidien, j’ai remarqué que ma peau était plus nette ( presque plus de petits boutons en période prémenstruelle), j’ai perdu 2-3 kilos ( je n’étais pas en surpoids) et de la graisse abdominale. J’étais extrêmement sujette aux ballonnements et j’avais déjà tenté pas mal de choses (charbon, probiotiques…) avec des résultats qui ne s’inscrivaient pas sur le long terme. Avec l’arrêt du sucre je me suis débarrassée de ces désagréments quotidiens et juste pour ça, ça vaut le coup ! J’ai retrouvé une alimentation raisonnable, forcément éliminer le sucre nous empêche de manger beaucoup de bêtises. Mon sommeil est de meilleur qualité ( quand je ne suis pas stressée, mais ça c’est une autre histoire !). J’ai retrouvé le sens du goût ! Cela semble étrange de dire ça mais mes papilles semblent retrouver une nouvelle jeunesse. Le goût sucré des aliments naturels est décuplé (même pour du lait ou du vinaigre par exemple). J’ai un sourire un peu plus blanc qu’avant. Je ne tombe presque plus malade ( un rhume en 9 mois). Pour finir, j’ai l’impression que mes ongles et cheveux sont plus beaux mais je ne saurais assurer à 100% que c’est grâce au sucre, faisant d’autres soins à coté.

Il existe bien d’autres effets positifs mais chaque personne réagit différemment.

J’espère que cet article vous aura plu et n’hésitez pas à partager votre expérience de sevrage du sucre ou à poser des questions, je serais ravie d’y répondre.

Dans de prochains articles je vous donnerais des astuces pour vous sevrer du sucre, des recettes sans ou allégées en sucre ainsi que les alternatives saines au sucre blanc. Si ces sujets vous intéressent n’hésitez pas à vous abonner.

A très vite!

 

Pour plus d’articles « bien-être, médecines douces et nutrition », n’hésitez pas à vous abonner au blog 🙂

Pour me suivre sur Instagram : https://www.instagram.com/jen_natureel/

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s